Un arbre planté, 10 € pour les Restos du coeur

Un arbre planté, 10 € pour les Restos du coeur

Ouest-France du 13 janvier 2022

Le nouveau défi d’Yvon Garnier : un arbre planté, 10 € pour les Restos du cœur

Le chef nantais Yvon Garnier veut demander 10 € à chacune des 7 000 associations nantaises pour acheter un arbre et le planter. L’intégralité des fonds serait ensuite reversée aux Restos du cœur.

Yvon Garnier, ancien chef nantais, compagnon cuisinier et fondateur de l’Institut Edouard-Nignon, du nom d’un grand chef nantais qui fut cuisinier du dernier tsar.

Yvon Garnier, ancien chef nantais, compagnon cuisinier et fondateur de l’Institut Edouard-Nignon, du nom d’un grand chef nantais qui fut cuisinier du dernier tsar.

À 84 ans, Yvon Garnier a le cerveau toujours en ébullition. L’ancien chef, fondateur de l’Institut culinaire Edouard-Nignon (du nom du chef nantais qui fut cuisinier du dernier tsar et auteur de L’Éloge de la cuisine française), éternel défenseur de la gastronomie nantaise et poète à ses heures, veut lancer un nouveau défi. Après avoir collecté près de 5 000 € lors du dernier salon Serbotel à la Beaujoire avec un poisson géant dont les écailles étaient à vendre 10 €, il voit cette fois plus grand. Mais toujours au profit de la noble cause des Restos du cœur.

10 € à chaque association pour planter un arbre

Il y a 7 000 associations à Nantes. De toutes sortes. L’idée est de demander 10 € à chacune pour planter un arbre. Chaque arbre portera le nom de l’association et sera planté dans l’un des espaces verts nantais, le parc du Grand-Blottereau, la Beaujoire, la Chézine, le parc de Procé…?, imagine Yvon Garnier. Les arbres seront fournis par le syndicat des pépiniéristes de Loire-Atlantique.

L’intégralité des fonds remise aux Restos du cœur

Si on a réussi à avoir 6 000 associations, ça fera 60 000 € qui seront intégralement reversés aux Restos du cœur qui servent des milliers de repas par jour aux personnes en difficulté ou démunies. Ce sera une belle opération culinaro-écolo-caritative?, se réjouit d’avance Yvon Garnier. Restent quelques questions en suspens : quelles sortes d’arbres, fruitiers ou autres ? Quand les planter ? Avec qui, service des espaces verts, demandeurs d’emploi, migrants, détenus en fin de peine, associations concernées ?

L’action est noble et d’envergure. C’est juste une question de vouloir pour la réaliser?, conclut Nantais le Décidé, son nom de compagnon du Tour de France qui en dit beaucoup sur sa pugnacité.

Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-le-nouveau-defi-d-yvon-garnier-un-arbre-plante-10-pour-les-restos-du-coeur-c7151858-72cf-11ec-b5e2-f1d665483d2a

J'aime Bof