François Kammerer, l'alsacien

François Kammerer, l'alsacien

Mais qui est le président de l'Institut Edouard Nignon

François est né et a passé son enfance dans le village de Kientzheim, au pied des collines sous-vosgiennes. Il est issu d’une famille de viticulteurs depuis plusieurs générations et les vignes sont aujourd’hui exploitées par son jeune frère.

Lui-même quitte la route des vins pour prendre celle de l’informatique, et après ses études à Belfort puis Paris, intègre le marché alors naissant des micro-ordinateurs. Il se marie avec Martine, et un an plus tard ils partent tous deux au Québec et s’installent à Montréal.

De retour du Canada

Deux années plus tard, avec un premier enfant Vincent dans les bagages, les voilà de retour sur le territoire métropolitain et ils font le choix de la région nantaise, car ils ont tous deux le cœur en Bretagne. La famille s’agrandit, François crée son entreprise de Conseil en informatique, mais si les journées sont bien occupées, il garde toujours un peu de temps pour s’engager dans la vie associative. D’abord à Carquefou comme président-fondateur de Quercus dont l’objectif est la protection de l’environnement, puis à Nozay où la famille emménage en 1995, dans l’association de sauvegarde du patrimoine historique dont il sera président durant 2 ans.

Des Cuiseurs à bois pour la Guinée

Membre également des associations Bolivia Inti, qui œuvre pour le développement de l’énergie solaire pour la cuisson familiale, et Coopération Atlantique qui développe les échanges entre la Loire-Atlantique et la Guinée, il lance dans ce pays un projet de promotion des systèmes de cuisson économes en bois qui s’appuie sur ces 2 structures.

Des cours d’œnologie

L'intérêt pour la nature rejoint celui de la bonne chère… De sa jeunesse alsacienne François garde bien sûr le goût du bon vin et il se forme à l’œnologie auprès de Mme Thomas-Trophime du restaurant Le Manoir de La Comète à Saint Sebastien sur Loire. Et le souvenir des bons petits plats alsaciens de la cuisine maternelle, associé à la découverte des spécialités bretonnes développent son intérêt pour la gastronomie.

J'aime Bof

François Kammerer, l'alsacien

Il rejoint Nignon en 2009

En 2009, il rejoint l'Institut Nignon qu’il a découvert grâce à son ami le regretté Alain Brault. Il participe alors à l’organisation des cours de cuisine et à la création des déjeuners culinaro-culturels. Parallèlement, il prend en charge le développement du site web de l'association En 2011, il édite un livret sur les restaurants nantais et les recettes nantaises. En 2014, il crée le site sortieresto.com. Quand en 2016, Yvon Garnier, le président de l'Institut évoque son désir de laisser ses fonctions de président, François propose de prendre le relais.

Avec cette nouvelle responsabilité à l'Institut Edouard Nignon, il veut vous faire partager son enthousiasme pour la cuisine nantaise et la cuisine en général, tout en vous invitant à découvrir de nouveaux lieux. Le voyage en Moldavie avec Yvon et quelques autres cuisiniers ou membres de l’Institut en 2015 lui a donné l’idée d’un voyage comparable en Alsace, et il vous propose donc de la montrer sous son meilleur jour en septembre prochain pendant la période des vendanges, une période particulièrement animée où le temps promet d’être encore beau.

J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette page.