Joël Robuchon

Joël Robuchon

Par son ami Yvon Garnier

Joël vient de nous quitté à 73 ans. Il était né à Poitiers. Je l’ai connu lorsqu’il avait 25 ans dans le cadre des expositions sur tout l’Ouest. Joël remportait tous les premiers prix déjà. A 26 ans, Joël a passé le concours des MOF (Meilleurs Ouvriers de France) avec moi. C’est un homme très posé, très calme, mais avec une grande rigueur au travail. C’est un monsieur S qualité.

C’était un chef talentueux qui a officié dans les grandes maisons parisiennes. Il a été chef directeur à l’ouverture du restaurant Niko. Puis, il prend la direction de son restaurant qui a tout de suite gagné des étoiles au Michelin. Puis il a pris une deuxième affaire plus importante. Ensuite, il a créé l’atelier Robuchon qui sera également remarqué au Michelin.

Il était aussi président des compagnons de la cayenne de Paris. Il a toujours honoré sa couleur. Il était coprésident avec Paul Bocuse des Meilleurs Ouvriers de France avec 800 cuisiniers qui se retrouvaient à la Sorbonne.

26 étoiles Michelin

A 50 ans, il arrête la cuisine pour se lancer dans la création de restaurants gastronomiques das le monde. Quinze établissements sur les 4 continents, tous classés au Michelin. C’est le chef français le plus titré dans le monde. Il totalise 26 étoiles. Il imagine des écoles de formation cuisine qu’il réalise. Il a formé de nombreux chefs talentueux. Il a créé Bon appétit bien sûr, une émission de télévision qui a connun un grand succès.

Il est officier de la légion d’honneur. Il est mérite national. Je l’avais invité comme président d’honneur du salon serbotel à Nantes. Et j’ai eu la chance qu’il fasse la préface de mon livre de poésie. C’est une grande perte pour le compagnonnage, c’est une grande perte pour la gastronomie.

J'aime Bof