Jules Verne et la mer

Jules Verne et la mer

Et la reconstruction du St Michel II
Déjeuner culinaro-culturel avec Alain Doaré

Jules Verne est né sur l’île Feydeau à Nantes. L’île était alors battue par les flots de la Loire. Le jeune Jules est fasciné par le fleuve et par les bateaux et très vite, il s’imagine embarquer sur des navires pour découvrir les mers. Trois bateaux vont passer entre ses mains qui s’appellent tous Saint Michel. Le Saint-Michel 1 va l’inspirer pour l’écriture de 20 000 lieux sous les mers. Le Saint Michel 2 est un voilier plus grand. Et le Saint Michel 3 est un vaisseau de 35 m de long.

Lorsque il est admis au Yacht-club de France en 1874, il répond au vice amiral qui lui annonce sa nomination « je suis profondément touché de l’honneur qui m’est fait… Mon Saint Michel n’est qu’un petit bateau d’une dizaine de tonneaux, indigne de figurer près des beaux yachts que j’ai souvent admirés, et il me permet de naviguer que sur les cotes anglaises et françaises de la Manche, mais enfin, je fais de mon mieux et je suis passionné par ce genre de navigation ».

Sur l'île de Nantes, dans le hangar de la 'Cale 2 l'île', des passionnés restaurent des bateaux historiques. Ils ont même reconstruit le Saint Michel II, une réplique du bateau de Jules Verne, qui navigue maintenant depuis quelques années autour de nos côtes.

Alain Doaré connait bien Jules Verne et la reconstruction du Saint Michel II, puisqu'il a été le président de cette association. Il nous fait le grand plaisir de nous présenter cettte histoire le 16 mai prochain dans le chantier de la cale II l'île, puis au restaurant bateau O'Deck, cette barge de 75 mètres de long ancrée dans la Loire en face du Maillé Brézé.

 

L'aventure du Saint Michel II à Nantes

La réplique du bateau de l’illustre écrivain nantais
Fut imaginée, pour le centenaire du décès de ce visionnaire
La reconstruction du «Saint-Michel» décision extraordinaire
Par l’association la «Cale 2 l’Île» qui, bien sûr, la souhaitait.

Madame Cogis la présidente, constitue un comité de soutien
De différentes personnalités, plus de nombreux parrainages
Dont l’académicien Éric Orsenna obtiendra les suffrages
Le Musée Jules Verne ouvrant les archives qu’il détient.

Accompagné par des Maitres- Charpentiers de Marine
Qui s’ajouteront à une pléiade de bénévoles très motivés,
Chantier avec le parrainage du «Yacht-Club» toujours activé
Grand projet, qu’un cahier des charges peaufiné «entérine»

D’abord redonner vie à l’histoire de ce superbe voilier
Lui impliquer une valeur d’usage, liée avec l’environnement
Utilisant techniques et matériaux traditionnels uniquement
Respecter l’homme et valoriser un «savoir-faire» oublié.

Promouvoir des activités liant formation et insertion
Réaliser des expositions thématiques sur les métiers du bois
Diriger les jeunes générations vers ces orientations de choix
Sans sous- estimer les procédés nouveaux en adéquation.

Une mise l’eau joyeuse en présence de tous le gratin nantais
Sera un bel événement… C’est La petite nièce de l’écrivain
Qui brisera sur l’étrave le champagne, «Nectar Divin »
Scellant la réussite collective que «Cale 2 l’Île» escomptait.

Le voilier c’est une liberté, pas qu’un moyen d’atteindre son but
Le bonheur ; un frêle voilier en pleine mer, il suffit d’un orage pour le détruire.

Yvon Garnier

J'aime Bof

Un bateau en papier

J'aime Bof

Un Béluga en cours de restauration

J'aime Bof

Alain Doaré explique la construction de la réplique du Saint Michel II de Jules Verne

J'aime Bof

Dos de merlu au restaurant O Deck

J'aime Bof

Les participants au déjeuner culinaro-culturel

J'aime Bof

Jules Verne et la mer
J'aime Bof

Yvon Garnier avec le chef cuisinier

J'aime Bof