Le bon goût au fil des mots

Le bon goût au fil des mots

Vous vous sentez une âme de poète et vous vous intéressez à la cuisine. Envoyez nous un texte d’environ 16 lignes sur le bon goût français.

Le comité de lecture de l’Institut Edouard Nignon étudiera les textes et désignera la plus belle poésie.

Les meilleures poésies pourront être présentées dans les médias.

Organisé par l'Institut Edouard Nignon

Ouvert à tous

Date limite : dimanche 18 octobre 2020

Déclaration du prix : jeudi 5 novembre 2020

Remise du prix : jeudi 21 janvier 2021

J'aime Bof 8 personnes ont aimé cette photo.

Le bon goût au fil des mots

Si l’absinthe

Si l’absinthe saupoudrée, au gré des marais salants,
et les tomates enrubannées de basilic verdoyant
se mélangeaient parmi les assiettes dorées à l’or séraphin,
Les fils de mon humeur parviendraient jusqu’à tes papilles exacerbées.

Des sens en émoi

Du sens en moi.

Pas besoin d’en faire des caisses, des légumes et des fruits de saison,
une pincée d’huile d’olive et de la coriandre, des mijotés de carottes confites.

Les sens en émoi

Les sens en moi.

Si les heures s’égrenaient comme le blé en vrac, les artichauts se tiendraient enfin à carreau, les nappes repassées et les cuisines du monde réunies.

Mes sens en émoi

Mes sens en moi.

VIRGINIE BOUTEC

J'aime Bof

Le bon goût au fil des mots

JOIE DE VIVRE…

Un petit plat boire et chanter
Depuis toujours la nourriture
Ce n’est pas que s’alimenter
C’est du plaisir qu’elle procure…
 Mais trop souvent ce sain régal
Est compromis par la malbouffe
Même en restant dans le légal
C’est comme un joug qui nous étouffe…
 
Que notre coin que le terroir
Soit pour nous tous plus qu’un usage
Que ses produits -à promouvoir-
Soient la fierté du paysage…
 
‘Pas de pays sans paysans’
-A tout jamais belle est la terre-
Ce sont en fait les artisans
D’un avenir que l’on espère…
 
D’un avenir de qualité
Où l’on vivra sans trop de craintes
-Vous moi tous en bonne santé-
Où nos frayeurs seront éteintes…
 
Un petit plat boire et chanter
Oui mais toujours de façon saine
Que le présent puisse enfanter
Loin du ketchup ce temps pérenne…

Didier COLPIN

J'aime Bof

Le bon goût au fil des mots

ÉSOTÉRISME DU CULINAIRE

Si dans le palais de ta mémoire
Le trésor lacté maternel
Est tabernacle du gastronome,

Va donc à la Montagne Pelée
Cueillir un feu de piment,
Va dans l'arrière pays du jardin
Cueillir des goûts ensorcelées de mots,
Va sur le mont des Avaloirs
Cueillir l'Edelweiss
de l'Évanescence
de la table dressée

Et

Que l'orgasme de ta bouche
Initie ta langue
À l'ésotérisme
Du culinaire !

Marcel Rapon

J'aime Bof

Le bon goût au fil des mots

Le goût :

Quel beau sujet : le goût !
Cela me rend fou,
Car tous les goûts sont dans la nature,
Des goûts frivoles, des goûts passagers, c’est pur,
En commençant avec un avant-goût et en passant par le ragoût,
Le goût, ça commence en goûtant délicatement une goutte
Et à partir de là, la gastronomie est en route,
Le goût sert à satisfaire l’Homme,
Oui j’ai l’air poire, mais je n’en ai pas pour ma pomme,
N’oubliez pas que le goût éveille l’amitié,
Car préparer un bon plat nous fait tant rêver,
Le goût absolu est comme l’oreille absolue,
Le goût nous apprend à apprécier et l’oreille nous fait accéder aux jolis sons entendus,
Certains moments vécus ont un goût d’éternité,
Avec un délice tellement fin et amoureusement préparé,
En Italie on dit quand on a faim, le pain a un goût de viande,
Et aux Pays Bas on dit que le goût ne se querelle pas, miam une cuisine friande,
Parfois un moment vécu a un goût d’éternité,
Et l'harmonie de nos goûts faisant partie de notre vie en fait la félicité.
La gastronomie est LE grain de sel qui donne du goût au plat,
Car tellement soigné et travaillé que la qualité va au-delà,
J’adore le goût, j’adore créer du goût, la création est sans limites,
La réussite est garantie en respectant le rite,
Oh mon cher goût, c’est à toi que je pense quand les étoiles dansent,
Ce moment intime de profiter est immense,
Qu’allons-nous manger ? Un sot qui rien y laisse ?
Non ce n’est pas là où le bât blesse,
Notre théâtre succulent entre la bouche et l’odorat plein de saveur,
Cette appréciation du goût dans notre espace buccal va jusqu’au coeur,
Et est illuminée par le lustre des profondeurs de nos narines,
Comme du foie gras sur une fine tartine,
Bref, cette tempête dans nos entrailles,
Est finalement une explosion du goût, méritant une médaille,
Apprécier un mets, le savourer, est se faire emballer,
Pour que le goût puisse se faire dévoiler,
En associant au goût l’odorat et la vue,
On est un moment « ailleurs », l’eus-tu cru ?
C’est cette effervescence du goût qui nous fait rêver,
Exciter les papilles en créant les recettes associées,
L’amitié nous impose de respecter le goût des autres,
Tout en respectant les règles émises par Monsieur Lenôtre,
Ces explosions en bouche, fantastiques et vibrantes,
L’art du goût est bouleversant et son expérience est inspirante,
Cette gastronomie qui représente l’art de vivre,
La réussite d’un plat riche en goût nous enivre,
Finalement célébrons et apprécions le goût des créations culinaires,
C’est la seule chose qui nous permet de rester avec les pieds sur terre.
J’ai dit,
Hans

J'aime Bof

*


Inscription à la newsletter
;