LU, du biscuit au Lieu Unique

LU, du biscuit au Lieu Unique

LU une réussite internationale exceptionnelle et l'emblème du patrimoine nantais ! L'historien Yannick Guilbaud est revenu avec enthousiasme sur cette célèbre image nantaise, sur les lieux même où l'entreprise s'est développée, devant une vingtaine de membres de l'Institut Edouard Nignon le 17 novembre 2016.

Le petit LU a d'abord été mis au point et fabriqué dans un petit magasin à Nantes. La famille Lefevre est venue de Reims où l'on produisait ce type de biscuit. Jean Romain Lefevre se maria avec Isabelle Utile. L'association des deux initiales donna naissance à la marque LU.

Le petit LU connu très rapidement beaucoup de succès. La fabrication déménage alors sur l'île de Nantes. En 1880, 14 salariés fabriquent le biscuit LU, en 1889, 130 salariés, en 1913, 1200 salariés.

L'explication de cette réussite vient de l'utilisation de « la réclame » avec de belles affiches, des boites en fer blanc représentant différentes images, comme par exemple celle du tramway. La boite vidée de ses biscuits continue à faire la promotion du produit puisqu'elle est conservée par la famille pour ranger ou pour servir de jouet. Jean-Romain faisait aussi travailler les artistes, affichistes, peintres et musiciens.

Travailler chez LU n'était certes pas de tout repos, voire harassant. Mais la maison Lefevre-Utile assurait un salaire correct, une protection sociale et une assurance retraite, quand ces prestations n'étaient pas encore obligatoires.

170 ans ont passé et les gâteaux LU restent très présents sur le marché de la biscuiterie industrielle. Les descendants de Jean-Romain Lefevre Utile: Louis, Michel et Patrick Lefevre-Utile, ont relevé le défi de faire prospérer l'entreprise familiale. Entre 1906 et 1909, les deux tours Lu sont construites en s'inspirant de la dynamique du pont transbordeur inauguré en 1903. Ces deux tours majestueuses feront une grosse impression sur tous les visiteurs de Nantes. Aujourd'hui, nous pouvons encore admirer la tour Est qui a été reconstruite en 1998.

En 1980, l'usine quitte le centre-ville pour s'installer à La Haye Fouassière, à 30 km au sud-est de Nantes. L'entreprise a changé de main. Ce sont maintenant de grands groupes internationaux qui gèrent la marque LU et certains biscuits sont maintenant fabriqués très loin de Nantes. L'ancienne usine de Nantes a maintenant laissé la place au Lieu Unique qui est devenu un Centre culturel attirant les nantais jeunes et plus agés.

Trois produits phare ont marqué l'histoire de LU :
. Le petit LU, parfait et équilibré. La recette n'a pas changé sauf une adaptation temporaire pour le marché américain en rajoutant un peu plus de sucre.
. la Paille d'or, le préféré de certains
. le Figolu, le petit dernier créé il y a plus de 50 ans.

Yannick Guilbaud est l'auteur de romans, de nouvelles et de recueils poétiques. Il avait déjà participé au déjeuner culinaro-culturel portant sur le jardin des plantes. Vous retrouverez son œuvre sur le site http://yannick-guilbaud.e-monsite.com

J'aime Bof

LU, du biscuit au Lieu Unique
J'aime Bof

LU, du biscuit au Lieu Unique
J'aime Bof

LU, du biscuit au Lieu Unique
J'aime Bof