Nantes et les Arts

Nantes et les Arts

Allégorie à Nantes vers 1886 par Pierre-Emile Cornillet. La ville de Nantes est ici incarnée par différentes allégories, symboles et divinités du panthéon gréco-romain : une cité du commerce avec la présence du dieu Mercure dans les airs à gauche avec son caducée et son pétasel, une cité fluviale, le dieu Neptune dans la Loire avec son trident entouré de naïades et une cité artistique.

Pierre-Emile Cornillier symbolise ici les grandes lignes de la politique du maire Edouard Normand, au moment où il convainc son conseil municipal de promulguer l’art comme une priorité dans la vie locale.

Pierre-Émile Cornillier est né à Nantes le 21 juin 1862 et est mort à Rochefort-en-Terre en 1948.

J'aime Bof

Le café du commerce de Jean-Emile Laboureur en 1913

Ce tableau représente une scène de la vie quotidienne nantaise : l’intérieur du Café du commerce et une partie de sa terrasse. D’inspiration cubiste, les silhouettes des hommes et les objets sont fortement synthétisés et géométrisés. Les points de vue sont multiples et présentent les différents éléments du tableau de face, de profil ou du dessus. Les composition est dynamisées par la récurrence des formes rondes qui rythment les espaces et une impression de basculement et de glissement vers le bas, induite par la verticalité des tables.

Jean-Emile Laboureur est né à Nantes en 1877 et est mort près de Pénestin en 1943. Artiste multi-disciplinaire, il a en particulier illustré des livres d’auteurs comme André Maurois, Jean Giraudoux, Colette et François Mauriac.

J'aime Bof

La fin du déjeuner de Auguste Renoir, 1879

Ces 3 tableaux sont exposés au musée d’arts de Nantes jusqu'au 13 janvier 2019 dans le cadre de l'exposition Nantes, 1886 : le scandale impressionniste

J'aime Bof