Les mots au Palais

Les mots au Palais

Histoires et anecdotes de l’ancien Palais de justice de Nantes

Le jeudi 7 novembre, l’Institut Edouard Nignon s’est retrouvé à l’ancien Palais de justice de Nantes. Gérard PY a présenté l’histoire du Palais de justice en l’absence de Dominique Bloyet qui a été empêché. Eric Fauguet a évoqué les problématiques actuelles de l’alimentation pour l’homme en ébauchant des pistes privilégiant la qualité et les circuits courts.

En cuisine, le chef Erwan Noblet a préparé un très beau menu Nignon qui a été servi au restaurant de l’hôtel Radisson Blu 4 étoiles. Frédéric Laval, le directeur, a métamorphosé le lieu et, sans renier le passé du Palais de justice, a su créer un environnement d'exception le temps d’un bon repas ou d’un séjour tout près du coeur de Nantes.

Entrée : Foie gras de canard, chutney du moment

Plat : Quasi de veau sauce morille, mille-feuille de pomme de terre au curé nantais

Dessert : Craquant chocolat

A cette occasion, le comité de lecture a publié les lauréats des prix Nignon 2019 qui récompensent les auteurs d’expression française d’un livre culinaire. Un prix de poésie culinaire a également été attribué.
Les Lauréats 2019 sont :
. Prix du livre culinaire à Benoît et Christèle Debailly pour le livre La Gaillotière De la ferme à l'auberge
. Prix de la poésie culinaire à Hans Verasdonck pour le poème La langue française et la cuisine

Le livre La Gaillotière De la ferme à l'auberge a retenu l'attention du comité de lecture avec :

  • La mise en valeur de Nantes et sa région.
  • Ouvrage très personnel et enthousiaste – convaincant
  • Les recettes sont celles de l’auteur. Elles sont bien détaillées et souvent assez simples.
  • Bien commentées, une association avec les vins est proposée.

Un juste retour des choses

Place Aristide Briand, la Justice Nantaise avait son Palais
Remplacé désormais par un établissement de grand renom
En ce jeudi rayonnant Radisson parraine le prix Nignon
Ce temple du goût aura pour mission de ravir nos palais.

Un journaliste conférencier connu et de bonne facture
Contera l’histoire de ce monument, inscrit au patrimoine
Astucieusement placé entre, prison, gendarmerie et douane
Facilitant les mises en écrous et leur déchirante fracture.

Il aura fallu dix ans aux architectes Seheult et Chenantais
Pour réaliser cette bâtisse de dix mille mètres carrés
Au centre de la cité, et aussi parfaitement encadrée
Rassurante pour les citadins qui, en la justice doutaient.

D’innombrables procès furent vécus en ce sinistre lieu
Notre conférencier nous en contera les plus délirants
Ou rires et pleurs se côtoient en instants déchirants
Et dont les murs restent empreints de jugements litigieux.

Palais jugé inadapté, d’après le Ministère de la Justice
Qui confiera à Jean Nouvel, Architecte reconnu, la mission
D’une véritable cité judiciaire moderne en prestations
Pour une ville en constante évolution créatrice.

Faire justice est bien, rendre justice est mieux
Rendez le bien pour le bien …. La justice pour le mal


La poésie ne sert à rien … comme la pluie (maxime)

Yvon le 7 novembre

J'aime Bof

Le Radisson Blu à Nantes

J'aime Bof

De gauche à droite : Yvon Garnier, fondateur de l'Institut Edouard Nignon, Erwan le chel du Radisson, Marie Madeleine Louis,  de la famille d' Edouard Nignon et François Kammerer, président de l' association

J'aime Bof