Vapeurs d'hydromel

Vapeurs d'hydromel

Loin de la ruche et de la reine mère
Battant des ailes au dessus des champs,
L'abeille survole les plantes mellifères
De ses yeux composés surveillant.

Atterrissant sur la fleur en vombrissant,
Son rostre s'aventure sans détour
L'abeille butine le nectar en suçant
Et pollinise les plantes alentour.

Sa pelote de pollen bien pleine
Elle revient sans rire
Guidée par ses antennes
Vider son jabot dans son alvéole de cire.

L'abeille est l'ouvrière d'un essaim
Une grande organisation solidaire
Qui devant l'adversité du destin
Se défendra comme une guerrière.

Si elle doit son aiguillon planter
Elle sait qu'elle ne survivra
Son thorax sera entraîné
Déchiquetée, elle mourra.

L'apiculteur sait lui parler
Avec de la fumée, il va l'endormir
Le miel, il peut prélever
Et des pots, il va remplir.

Le miel parle d'amour au petit déjeuner
Au dessert, au poisson et à la viande
Le chouchen peut enivrer
Certaines en sont friandes.

Plus d'abeille dans des ruchers
Les pesticides les ont éliminées
Par le sucre, le miel serait donc remplacé ?
Mais les fleurs, qui va les polliniser ?

François Kammerer - 19 janvier 2017

J'aime Bof