Yvon Garnier fait l’éloge de la cuisine nantaise en poèmes

Yvon Garnier fait l’éloge de la cuisine nantaise en poèmes

Par Dominique Bloyet, rédacteur en chef adjoint de Presse Océan. 22 novembre 2021.

Yvon Garnier est un virtuose. S’il n’officie plus aujourd’hui au piano, le chef nantais se délecte de poèmes gastronomiques qu’il mitonne sagement assis à son bureau. À la manière de Cyprien Ragueneau, le pâtissier poète, il distille des vers qui sentent bon la cuisine nantaise dont il est assurément le premier laudateur.

Dans son nouvel opus, Éloge de la cuisine nantaise, clin d’oeil à son maître spirituel, le grand chef nantais Édouard Nignon, il a rassemblé 52 poèmes, 52 éphémérides rédigées par des amis de l’auteur et 52 spécialités culinaires de la région. Le choco BN, le petit-beurre LU, le grillon vendéen, le gâteau nantais, le beurre blanc, le curé nantais…le tout servi avec un poème de sa composition où notre maître queux parle aussi bien de la rissole, du chocolat que du temps, des métiers de bouche, de la force de l’exemple ou encore des ustensiles de cuisine.

Ce nombre de 52 ne doit rien au hasard.«Il correspond aux 52dents du Petit-beurre de LU, soit les 52 semaines que compte une année. C’est aussi le nombre de touches blanches sur un piano, en référence au piano sur lequel compose le cuisinier », explique l’auteur. Une vraie gourmandise que ce livre à la gloirede la gastronomie. Comme disait Paul Bocuse : « Il n’y a qu’une seule cuisine: la bonne».


Document :
Pdf1. article-livre-yvon-22-11-2021.pdf
J'aime Bof