Le passage Pommeraye

Le passage Pommeraye Dans le centre de Nantes, en 1843, Louis Pommeraye fait construire un passage pour relier le quartier des affaires et de la bourse au nouveau quartier de la culture autour du théâtre Graslin en amont Le passage est long de 53 m avec un dénivelé de 9m40. Au centre du passage, un escalier monumental assure la liaison entre les 3 niveaux.

Au 19ème siècle, le passage Pommeraye était une vitrine du savoir-faire du travail du fer et du verre. Le passage Pommeraye était le premier passage éclairé avec de grandes verrières. L’éclairage au gaz était nouveau aussi et ébahissait les nantais qui ne connaissaient que la bougie comme lumière le soir venu. Ils pouvaient se promener le soir en sécurité dans le passage. Il est resté gravé dans le mémoire collective comme un élément majeur de l’architecture de Nantes. Il est classé Monument Historique en 1976.

Louis Pommeraye, 1806-1850


Louis Pommeraye est l’auteur de cet ouvrage. Il est notaire à Nantes. Inspiré par des passages qui ont été construits à Paris, il s’est lancé dans cette entreprise pour créer la première galerie marchande en profitant du besoin de relier le quartier du bas de la ville au nouveau quartier en cours d’aménagement vers la rue Crébillon et le quartier Graslin. Malheureusement, la crise agricole de 1847 et les crises qui ont suivi, mirent la société en commandite de Louis Pommeraye en difficultés financières. Les créanciers demandent le remboursement des dettes. La société est mise en faillite. Louis Pommeraye est dépouillé de ses biens personnels et il meurt dans la misère en 1850. Le passage continue sa vie et profite de l’arrivée du train à Nantes en 1851.

Le passage aujourd’hui


Le passage Pommeraye a gardé son aspect initial. Une soixantaine de boutiques jalonnent le passage. Les boutiques plutôt orientées haut de gamme couvrent le domaine de la mode dans le vêtement, la chaussure, la cuisine et les objets de décoration. Des appartements sont aménagés au-dessus des commerces.

En 1852, une petite galerie perpendiculaire au nord-est est venue se connecter au milieu du passage Pommeraye.

Une nouvelle galerie vers le sud-ouest est en préparation. Elle passera par l’ancien immeuble de Presse Océan et proposera des commerces sur 3 niveaux. Son ouverture est prévue pour 2015.
J'aime Bof

Le passage Pommeraye
J'aime Bof

Le passage Pommeraye
J'aime Bof

Le passage Pommeraye
J'aime Bof

Le passage Pommeraye
J'aime Bof

Le passage Pommeraye
Au magasin Alice Délice, Monsieur Amaury vous attend pour bien compléter votre cuisine. Alice Délice est typique des magasins du passage Pommeraye.
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier

Le restaurant Le Paludier
Le jeudi 21 novembre, à deux pas du passage Pommeraye, le restaurant Le Paludier a accueilli la séance culinaro-culturelle portant sur le thème du passage. La présentation a été faite avec talent par André Perron ancien professeur de philosophie et auteur de livres sur l’histoire de Nantes et en particulier sur le passage Pommeraye.

Les convives ont en même temps profité de très bonnes choses préparées par le chef Antony Morat qui vient de prendre les rênes de l’établissement. Au menu, un finger de saumon fumé au chèvre frais sur son sablé au parmesan, une ballottine de volaille aux champignons avec sa sauce forestière et un moelleux au chocolat et son sorbet à l'orange

Restaurant Le Paludier
2 rue Santeuil
44000 Nantes
02 40 69 44 06
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
Antony et Aurore MORAT-MACZKA
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
Ballottine de volaille aux champignons avec sa sauce forestière
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
André Perron
J'aime Bof

Le restaurant Le Paludier
Yvon Garnier (au centre) avec Antony et Aurore MORAT-MACZKA
J'aime Bof